Cedric Bregnard

J’ai rencontré l’artiste Cedric Bregnard pour la première fois au Festival de la Terre 2017. Au cœur de l’Esplanade de Montbenon, quatre troncs d’arbres millénaires qu’il avait photographié – « Les Immortels » – ont été redessiné à l’encre de Chine par tous les festivaliers et terriens engagés, en taille réelle. En 2018, le voilà de retour à Lausanne pour une exposition au CdAC intitulée « Racines du Ciel ».

Ce projet artistique a débuté lors de sa première exposition au Japon en 2010. L’Archipel nippone, il y a beaucoup voyagé. Non seulement pour exposer ses œuvres,  photographier des arbres millénaires mais aussi pour enrichir son travail artistique en découvrant la culture Ryukyu, ses lieux sacrés, ses traditions, son histoire… La dernière fois qu’il s’y est rendu, c’était en 2017, lors d’une résidence d’artiste et programme d’échange entre le Jura et Okinawa.

Je l’y ai suivi un peu, à ma manière, en rédigeant le texte de l’exposition. Un voyage passionnant et inspirant!

Extrait

Que ces derniers soient divins, humains ou naturels, les ancêtres sont un trait d’union entre la Vie et la Mort, la Terre et le Ciel, la Lumière et l’Obscurité, le monde du Visible et de l’Invisible… A l’image des Immortels et plus globalement, du projet Racines du Ciel. Pour m’imprégner de leur présence, je rejoins la source, le berceau de la culture indigène Ryukyu : l’île sacrée de Kudaka, surnommée L’Île des Dieux.

Selon le mythe de la création des Ryukyu, c’est ici même qu’Amamikiyo – déesse de la création – serait descendue des Cieux pour y façonner la première île de ce qui deviendra par la suite l’Archipel et le Royaume Ryukyu.

Texte CdAC – Racines du Ciel – PDF

La grotte de Kushi Baka © Cedric Bregnard