Retour de voyage IV

Au fil des semaines à l’ORP, grâce à ton beau CV et ton travail de réseau acharné, tu vois bientôt tes offres d’emploi quotidiennes se multiplier et se professionnaliser. Et voilà qu’un beau jour, tes efforts portent enfin leurs fruits. Ton téléphone sonne : « Oui ? ». On te propose un entretien, qui se passe plutôt bien. Ce n’est pas encore le job de tes rêves mais tu croises les doigts. Et finalement…

Le contrat!

Illustration Elvira Kossi-Odi

VICTOIRE ! Le RH t’appelle pour te féliciter d’être l’heureux élu! Heureux tu l’es et même plus : une nouvelle aventure t’attend, ton compte en banque va être content, hasta la vista l’ORP, et… le travail c’est la santé ! Plein de gratitude, tu reçois la preuve de ta délivrance par courrier, sous forme d’un joli papier que tu dois signer. Mais à l’instant où tu vas y poser ta griffe, tu ne peux réprimer une pensée qui te donne soudainement envie de pleurer : finie la belle vie, finie la liberté! En tant que voyageur invétéré, plutôt qu’un CDI, tu aurais préféré un CDD (avec un d comme départ à la fin). Un petit souci avec la notion d’engagement et d’autorité ? A méditer… Mais pas maintenant! Tu commences bientôt et t’as plein de trucs à régler…

Votre dévoué…

Illustration Elvira Kossi-Odi

Arrive donc (trop) rapidement le jour béni de ton entrée en fonction. Un peu stressé, tu te présentes à ton nouveau lieu de travail, rencontres tes chers collègues et prends connaissance des dossiers. Les mots d’ordre, c’était quoi déjà ? Ah oui ! Donner le meilleur de toi sans t’épuiser, faire bonne figure en gardant ton authenticité, être moins perfectionniste et ne pas tout questionner, garder du temps pour toi et pour te reposer etc… Les premiers jours, tout roule à merveille : ton nouveau job te ravit et tes collègues sont super gentils ! Mais voilà qu’après quelques semaines, tu en fais trop… Dans le métro-boulot-apéro-dodo, tu as déjà passé la barre du niveau pro ! Ach ! En faisant des heures supp’, un soir, tu considères l’employé dévoué que tu es et te demandes comment et pourquoi, tu en es à nouveau arrivé là… Les raisons sont multiples mais peut-être que la principale, c’est une sorte de fuite en avant pour éviter ça…

La rechute…

Illustration Elvira Kossi-Odi

Le réveil sonne. Bâillement. Le pain brûle dans le toaster. Soupirement. Le bus est en retard. Exaspérant. La machine à café du bureau est en panne. Désespérant. Tout est à nouveau routine. Ennuyant. Un client t’engueule au téléphone. Hurlement. Mais qu’est-ce que je fous là ? Non, vraiment, aujourd’hui rien ne va. Le sort s’acharne contre toi. Quand c’est comme ça, certains avalent des kilos de chocolat, font du shopping à-tout-va, vident des verres à pied jusqu’à ne plus s’voir les mains… Mais toi, la seule chose qui peut sauver ta journée et te faire du bien… C’est… Discrètement… Là… Pendant que tes collègues prennent le café… Cacher l’écran de ton ordinateur et taper… Sans te presser… SKYSCANNER dans Google et… ! Et là tu t’envoles, tu rêves, tu souris à nouveau !!!

Aaaah, que c’est doux! Bon alors, prochain voyage, je vais où ?

Laisser un commentaire