La Tour de la Sorcière

Il était une fois, au Désert,
un lieu plein de mystère :
une Tour, faite en pierre,
ronde, au toit triangulaire.

Elle était là, belle et rebelle,
plantée au milieu du quartier.
Mais à quoi servait-elle ?
Elle semblait abandonnée.

Illustration Séverine Bruggmann

Ses seules visites régulières
étaient deux petites aventurières
curieuses et plutôt téméraires
qui, à force de venir l’explorer,
avaient décidé de la baptiser
« La Tour de la Sorcière ».

Elles ne l’avaient jamais vue,
ni elle, ni son chapeau pointu.
Mais à l’intérieur, il y avait
des araignées et un balais
et à l’extérieur, des orties
pour préparer ses potions
(bien qu’il n’y ait cela dit
pas l’ombre d’un chaudron).

Illustration Séverine Bruggmann

Un jour qu’elles y entrèrent,
elles virent une toile d’araignée.
Une libellule y était prisonnière.
Vite, vite, vite, il fallait la libérer !

A l’aide d’un bout de bois,
elles démêlèrent les fils.
La libellule ne bougea pas :
elle attendit, docile.

Illustration Séverine Bruggmann

«MERCI les filles, vous êtes supers !
Au nom des libellules et de la sorcière,
j’exaucerai pour vous un vœu,
un vœu qui vous rendra heureuses. »

Les deux enfants réfléchirent :
chacune trouva une idée.
Puis la libellule s’envola
et chacune rentra chez soi.

Quand le lendemain, elles y retournèrent,
c’est une salamandre qu’elles y trouvèrent
la queue coincée sous une grosse pierre
que vite, vite, vite, elles soulevèrent !

Illustration Séverine Bruggmann

«MERCI les filles, vous êtes supers !
Au nom des salamandres et de la sorcière,
j’exaucerai pour vous un vœu,
un vœu qui rend les gens heureux. »

Les deux enfants réfléchirent :
chacune trouva une idée.
Puis la salamandre s’en alla
et chacune rentra chez soi.

Illustration Séverine Bruggmann

Le surlendemain, elles y dénichèrent
une très jolie tortue de terre.
La pauvre avait les pattes en l’air !
Vite, vite, vite, elle est à l’envers !

Elles la saisirent par la carapace
et la remirent à l’endroit.
La tortue leur fit face
et leur dit alors tout bas :

« Merci les filles ! Vous êtes supers !
Au nom des tortues et de la sorcière,
j’exaucerai pour vous un vœu,
un vœu qui rend le Monde heureux. »

Illustration Séverine Bruggmann

Les deux enfants réfléchirent :
chacune trouva une idée.
Puis la tortue s’éclipsa
et chacune rentra chez soi.

Au retour, sur leur chemin,
il y avait un grand étang.
Un héron prenait un bain
au milieu de lotus blancs.

Illustration Séverine Bruggmann

-Tu crois que nos vœux se réaliseront ?
-Je ne sais pas, sûrement.
Et comme en réponse à la question,
les grenouilles chantèrent gaiement :

« Croa, Croa, Croa »
« Crois, crois, crois » !

Illustration Séverine Bruggmann

 

Une réflexion sur “La Tour de la Sorcière

Laisser un commentaire