Les trois soeurs

Cette histoire a eu lieu,
il y a bien longtemps. 
C’était à mille lieues,
à l’aube des temps. 

Dans un petit village vivaient
trois sœurs qui se disputaient,
sans relâches, toute la journée.
La paix ? Une notion oubliée !

C’était si dur et si fatiguant
de les entendre se chamailler
qu’amis, voisins et parents
s’étaient peu à peu éloignés.

Leurs seules connaissances
vivaient à bonne distance.
Or les trois sœurs, ce jour-là,
s’y rendaient d’un bon pas,
tout en hurlant, gesticulant,
se critiquant, évidemment…

En réalité, le volume sonore
de leur conflit était si fort
qu’à l’autre bout de la forêt,
on sût qu’elle arrivaient.

Pfff ! Encore ces trois sœurs
qui se disputent en chœur !

Tout à l’orée du bois, 
il y avait une cabane
et devant celle-là,
une très vieille dame.

Les voyant approcher,
elle les invita de la main
à venir la retrouver
au milieu de son jardin.

« Regardez autour de vous…
Dites-moi: que voyez-vous ? »

Les trois sœurs se concentrèrent
et, ainsi, répondit la première : 
« Je vois du maïs, grand-mère,
et ses épis, brillants de lumière.»

Puis, la deuxième poursuivit :  
« Et des haricots, grand-mère,
qui grimpent –  tournicoti ! –
le long de ce beau maïs vert ».

Et pour finir, la troisième dit : 
« Il y a une courge, grand-mère,
avec ses grandes feuilles qui
protège les racines et la terre… »

La vieille dame acquiesça
puis, joyeusement, ajouta : 
« Mes filles, vous avez raison !
Ces trois plantes ont des dons
qui définissent leur identité
et servent à la communauté.

Chacune d’elles a des qualités
qui, à l’heure de s’entraider,
de se soutenir, de collaborer,
sont d’autant plus appréciées ! 

Ensemble, elles grandissent,
se révèlent, s’épanouissent…
Prenez-les donc pour modèle
et votre vie sera plus belle ! »

Les trois sœurs se regardèrent,
la remercièrent et la quittèrent.
Elles s’en furent voir leurs parents,
tout en riant, se complimentant…

Et depuis ce jour, il semblerait 
qu’elles apprirent à vivre en paix
et que lorsqu’elles se fâchaient
alors très vite elles repensaient
à cette vieille dame là-bas, au loin,
et aux trois sœurs dans son jardin…

Une histoire amérindienne contée par Isabelle Perret-Gentil
Adaptation Noémie Pétremand
Illustration Maud Oïhenart 

Laisser un commentaire